dimanche 13 novembre 2011


Three months ago, Master Saatenang, the first African and first black to have been inducted as a member of Shaolin Temple, scoured Africa in search of talented young athletes whom he couldn’t wait to give a new lease on life.

To the Chinese, he is the African Bruce Lee, at the Temple he is known by his Shaolin name Master Shi Yan Mai, he secured 10 scholarships from the Spiritual Head of Shaolin Temple, His Excellence Abbot Shi Yong Xin.  Five years to study sports medicine at the heart of this sanctuary that is as fascinating as it is presigious.

Three countries have already come together for this out of the ordinary adventure :  Cameroon, Gabon, and Rwanda are represented at the Temple since October 24th, the arrival of the first students.  Two other countries will join the training in February 2012, just after Chinese New Year’s.

The training is overseen by the High Authority of Master Saateang, recently promoted to Ambassador of Shaolin Temple.

A documentary on the young Africans of Shaolin is now in production and will be broadcast in 2012 on African television networks.

Promesse tenue…

Il y a trois mois, Maitre Saatenang, premier africain et premier noir à avoir été consacré membre du Temple de Shaolin, sillonnait l’Afrique à la recherche de jeunes athlètes talentueux auxquels ils ne tarderaient pas à faire don d’une vie nouvelle.

Celui que les chinois surnomment le Bruce Lee africain, également connu au Temple sous le nom shaolin de Shifu Shi Yan Mai a en effet négocié 10 Bourses d’études auprès du Chef Spirituel du Temple de Shaolin, Son Excellence l’Abbé Shi Yon Xin. Cinq années pour étudier la médecine sportive au sein de ce sanctuaire aussi fascinant que prestigieux.

Trois pays sont déjà au rendez-vous pour cette aventure hors du commun : le Cameroun, le Gabon et le Rwanda sont représentés au Temple depuis le 24 Octobre dernier, date à laquelle sont arrivés les premiers étudiants. Deux autres pays rejoindront la formation en février 2012, peu de temps après le nouvel an chinois.

La formation est placée sous la Haute Autorité de Maître Saatenang, récemment promu Ambassadeur du Temple de Shaolin.

Un documentaire sur les jeunes africains de Shaolin est actuellement en cours de production et sera diffusée en 2012 sur les chaines de TV africaines.